Gestion des matières résiduelles

Changements aux collectes municipales en 2020

 

CHANGEMENTS

Deux changements majeurs aux collectes municipales auront lieu dès 2020 afin d’encourager une meilleure gestion des matières organiques.

  • La collecte des matières organiques (bac brun roulant 240 litres) s’effectuera hebdomadairement sur une plus longue période, c’est-à-dire de début mai à fin novembre 2020. En période hivernale, la collecte s’effectuera à toutes les deux semaines.
  • La collecte des déchets (bac vert roulant 360 litres) s’effectuera à toutes les trois semaines plutôt qu’aux deux semaines, et ce, à partir de janvier 2020.

La prochaine section vise à répondre à toutes vos questions concernant ces changements.


 

QUESTIONS ET RÉPONSES

Que puis-je mettre dans mon bac brun (matières organiques)?

      Trois questions simples permettent de reconnaître ce qui va dans la collecte municipale des matières organiques :

      • Ça se mange (ou c’est une partie de quelque chose qui se mange)? En effet, tous les résidus de cuisine sont acceptés au compostage municipal.
        • – Les fruits et légumes;
        • – Les céréales, le pain, les pâtes alimentaires et le riz;
        • – Les restes de table ou de nourriture cuits, crus ou pourris;
        • – La viande, la volaille, le poisson et les fruits de mer;
        • – Les coquilles d’œufs ou de noix ainsi que les résidus d’arachides;
        • – Les desserts et les sucreries;
        • – Le café moulu avec le filtre et les sachets de thé ou de tisane;
        • – Les aliments périmés, mais retirés de leur emballage.
      ATTENTION, les liquides ne sont pas acceptés dans le bac brun!

      • C’est en papier ou en carton? (souillé, sinon ça va au recyclage)
        • – Essuie-tout, serviettes de table, papier à mains (brun ou blanc) et mouchoirs;
        • – Journaux et papiers souillés;
        • – Emballages de nourriture souillés et non plastifiés (boîte de pizza, boîte d’œufs, papier à muffins, etc.);
        • – Cendres de poêle à bois (refroidies 72 heures;
        • – Sacs en papier.
      ATTENTION, les sacs de plastique (compostables ou non) sont INTERDITS!

      • C’est un résidu de jardin? (sauf les branches et les troncs d’arbres)
        • – Fleurs, plantes et mauvaises herbes (sauf l’herbe à poux et la renouée japonaise);
        • – Paille, foin et herbe coupée;
        • – Feuilles mortes et aiguilles de conifère;
        • – Petites branches (moins de 1 pouce de diamètre);
        • – Feuillage de cèdre et de rhubarbe;
        • – Copeaux et sciure de bois.
      ATTENTION, il est interdit de mettre les résidus de jardin dans le bac vert ou dans le bac bleu!


Pourquoi est-ce que la collecte des matières organiques est préférable à l’enfouissement?

      Le compostage des matières organiques, à l’aide de la collecte municipale du bac brun, permet de réduire la pollution de l’environnement que cause l’enfouissement des matières. En effet, le compostage permet une dégradation aérobie (c’est-à-dire en présence d’oxygène), au lieu de la dégradation anaérobie (sans oxygène) dans les lieux d’enfouissement. Ceci évite l’émission de gaz à effet de serre très nocifs dans l’environnement (ex. : méthane). De plus, la dégradation des matières organiques dans les lieux d’enfouissement crée le lixiviat, un liquide néfaste qui peut polluer le sol et les cours d’eau.
      Le compostage permet également de diminuer les frais liés au traitement des matières. Le traitement d’une tonne de matières organiques à l’aide du compostage municipal coûte 3 fois moins cher que le traitement d’une tonne de déchets! En triant bien vos matières, vous contribuez donc à améliorer notre environnement, tout en donnant un coup de pouce à l’économie de la région!


J’ai beaucoup trop d’ordures, la collecte aux trois semaines n’est pas suffisante!

      Pour régler le problème, il est important de s’assurer que le tri est effectué correctement. En excluant les matières organiques et les matières recyclables du bac vert, la quantité de déchets se voit diminuer de manière importante. Il est donc peu probable que vous ayez un problème d’espace dans votre bac vert, même après trois semaines. Si vous avez des questions concernant ce qui va dans le bac brun (compostage) ou dans le bac bleu (recyclage), les réponses aux questions « Que puis-je mettre dans mon bac… » pourront vous aider. N’hésitez pas à contacter le Service de la gestion des matières résiduelles de la MRC de Charlevoix si vous aimeriez avoir plus de renseignements quant au tri de vos différentes matières!


Mon bac vert à déchets va puer, non?

      La collecte municipale des matières organiques accepte TOUS LES RÉSIDUS DE TABLE, À L’EXCEPTION DES LIQUIDES. En effectuant un bon tri de vos matières, il est donc très peu probable que votre bac vert dégage une quelconque odeur nauséabonde. En effet, même les résidus de viande, de poisson et d’œuf sont acceptés dans le bac brun, en plus du papier essuie-tout, des papiers mouchoirs, des serviettes de table en papier et du papier à mains (brun ou blanc) souillés.
      Pour la liste complète des matières acceptées dans le bac brun, consultez la réponse à la question « Que puis-je mettre dans mon bac brun? » ou cliquez sur le document suivant.

Liste des matières acceptées dans le bac brun


Que puis-je faire pour éviter les odeurs désagréables dans mon bac brun?

      Quelques trucs et astuces peuvent diminuer les odeurs reliées à la décomposition des matières organiques. Tout d’abord, il est recommandé de placer le bac brun dans un endroit ombragé. Aussi, le fait d’emballer dans du papier journal ou avec un sac de papier les résidus de viande et de poisson ou toute autre matière risquant de dégager des mauvaises odeurs est utile pour diminuer celles-ci. Finalement, saupoudrer du bicarbonate de soude directement dans le bac peut aider à pallier le problème. Veuillez noter que la collecte du bac brun s’effectue à toutes les semaines en saison estivale. Ainsi, en effectuant un bon tri de vos matières, le bac vert (déchets) ne devrait pratiquement pas émettre d’odeurs nauséabondes, tout comme le bac brun (matières organiques), collecté hebdomadairement.
      Pour les problèmes de mouches ou de vers blancs, il est également recommandé d’emballer les restes, tel que mentionné précédemment. Pour éviter les invasions, il faut s’assurer que les mouches n’entrent pas dans le bac, car ce sont elles qui pondent leurs œufs, qui deviennent ensuite les vers blancs. Asperger les larves ou les œufs de sel ou de vinaigre permet de les tuer, mais n’empêche pas de futures pontes ou invasions. L’emballage des matières organiques demeure donc la meilleure solution à long terme pour éviter que les mouches pondent sur les aliments. En mettant le bac brun en bordure de chemin à toutes les semaines pendant la saison estivale (même s’il n’est pas plein), les invasions s’avèrent plus rares.
      Pour éviter les odeurs et les problèmes d’insectes, vous pouvez déposer vos matières organiques dans un contenant au congélateur, puis les transvider dans le bac brun, la veille de la collecte.


Pourquoi les sacs « biodégradables » ou « compostables » ne sont-ils pas admis à la collecte du bac brun?

      Le terme « biodégradable » signifie que la matière se dégrade avec le temps, mais elle ne fait que se diviser en de minuscules parties, au lieu de devenir une autre matière valorisable. Ainsi, un sac biodégradable peut se retrouver en petites pièces dans les cours d’eau et dans les sols, s’il est envoyé à la collecte du compostage.
      Le terme « compostable » est utilisé si la matière peut être décomposée et faire partie du compost, et ce, à maturation et dans les bonnes conditions. Par contre, les sacs de plastique dits « compostables » se décomposent très lentement dans les installations municipales et peuvent parfois rester logés dans la machinerie, ce qui occasionne des retards et engendre des coûts importants. Nos installations sont toutefois idéales pour les sacs en papier. Il est donc recommandé d’emballer les matières organiques dans un sac de papier, ce qui aide à réduire les odeurs et l’accumulation d’humidité.

Que puis-je faire avec les couches, les produits sanitaires et les litières?

      Les couches jetables ne vont malheureusement ni au recyclage, ni au compost. Il faut donc disposer de celles-ci dans le bac vert (à déchets). Voici quelques trucs et options pour réduire les odeurs dans le bac vert.

      • Utiliser des sacs en plastique étanches et les ferme hermétiquement. Il est également possible d’emballer les couches dans deux sacs en plastique plutôt qu’un, ce qui aide à minimiser les odeurs qui pourraient s’en dégager.
      • Utiliser une poubelle spécifiquement conçue pour les couches. Ceci est une bonne option pour réduire l’utilisation de sacs en plastique. En l’utilisant et en la vidant à tous les 2 ou 3 jours, les couches se retrouvent toutes dans un même sac, au lieu d’être éparpillées à travers les autres déchets domestiques.
      • Saupoudrer du bicarbonate de soude dans le bac vert et/ou dans chaque sac de couches. Le bac vert est alors moins odorant.
      • Utiliser un produit « neutralisant d’odeurs » conçu pour les bacs à déchets.
      • Opter pour les couches lavables. Bien que cette option nécessite des ajustements et de la gestion, les bienfaits sont notables. Les couches lavables permettent de réduire considérablement les déchets. En effet, sur 3 ans, un bébé peut nécessiter jusqu’à 6 500 couches, qui prendront plus de 500 ans à se décomposer. En passant à l’utilisation de couches lavables, les déchets ET l’empreinte écologique sont diminués! De plus, les couches lavables permettent d’économiser entre 500 et 1 500 $ par enfant sur une période de 3 ans, tout dépendant du type préféré (bouton-pression, velcro, tout-en-un, etc.).
      Tout comme pour les odeurs provenant des couches jetables, les odeurs associées aux produits sanitaires peuvent être réduites en utilisant des sacs en plastique étanches et fermés hermétiquement.
      En ce qui concerne les litières, seules les litières en papier journal ou en copeaux ou granules de bois sont acceptées dans le bac brun. Toutes les autres litières (même celles dites « biodégradables ») doivent être déposées dans le bac vert à déchets. On retrouve ces litières chez les vétérinaires et dans certaines animaleries.

Que puis-je mettre dans mon bac bleu (matières recyclables)?

      Les contenants, les emballages et les imprimés, c’est tout ce qui va dans le bac de recyclage!

      • Contenants :
        • – Boîtes de carton de toutes sortes;
        • – Contenants et bouteilles en plastique;
        • – Cannes de conserve;
        • – Cannettes et assiettes en aluminium;
        • – Boîtes de lait et de jus;
        • – Bouteilles et pots en verre;
        • – Boîtes d’oeufs;
        • – Barquettes en styromousse;
        • – Verres à café en carton.
        ATTENTION, tous les contenants et bouteilles de plastique doivent être identifiés du sigle triangulaire fléché pour être acceptés à la collecte du bac bleu!

      • Emballages :
        • – Sacs et pellicules en plastique;
        • – Pellicules à bulles;
        • – Papier d’aluminium;
        • – Sacs de papier non souillés;
        • – Papier d’emballage non métallique.
        ATTENTION, les sacs et pellicules en plastique doivent être propres, vides et mis dans un même sac noué!

      • Imprimés :
        • – Journaux et circulaires;
        • – Catalogues, revues et livres;
        • – Papiers et cartons non souillés;
        • – Enveloppes;
        • – Annuaires;
        • – Factures et billets de loterie.
        ATTENTION, les reçus de caisse en papier thermique ne sont pas admis au recyclage : ils vont dans le bac vert (déchets)!


Quand ont lieu les collectes du bac brun?

      La collecte du bac brun a lieu à toutes les semaines jusqu’à fin octobre 2019, puis s’effectuera selon le calendrier 2019, disponible dans l’onglet sur les matières organiques. Dès 2020, le prochain calendrier dictera la collecte. De mai 2020 à fin novembre 2020, la collecte des matières organiques se fera à toutes les semaines, puis à toutes les deux semaines en période hivernale.


Comment puis-je acquérir un nouveau bac brun?

      Vous n’avez qu’à appeler la MRC de Charlevoix au (418) 435-2639, poste 6012. La MRC ajoutera votre adresse à sa prochaine livraison de bacs bruns.


Si un de mes bacs se brise, que puis-je faire?

      Vous pouvez appeler le Service de la gestion des matières résiduelles de la MRC de Charlevoix au (418) 435-2639, poste 6012 pour faire réparer votre bac brun. Comme ce bac est la propriété de la MRC, il sera réparé ou remplacé, selon la gravité des dommages. En ce qui concerne votre bac vert ou bleu, la réparation ou non de celui-ci dépend de la garantie. En appelant la MRC, un employé ira vérifier le numéro de série du bac pour savoir s’il est toujours garanti. Si oui, le bac sera réparé ou remplacé. Si le bac n’est plus sous la garantie, une note vous sera laissée et il sera possible pour vous d’en acheter un nouveau en quincaillerie.


Je déménage. Que dois-je faire avec mes bacs?

      Votre bac brun est la propriété de la MRC de Charlevoix et est associé à l’adresse à laquelle il a été livré. Vous devez donc le laisser à votre ancienne demeure. Il est recommandé de vérifier à votre nouvelle adresse si un bac brun s’y trouve. Sinon, vous pouvez contacter le Service de la gestion des matières résiduelles de la MRC pour faire livrer un bac brun à votre nouvelle adresse sur le territoire desservi par la MRC.
      Vos bacs verts et bleus vous appartiennent et vous pouvez les emporter avec vous, sauf si vous êtes locataire. Dans ce dernier cas, les bacs appartiennent au propriétaire de l’immeuble et doivent être laissés sur place.


Je travaille pour un ICI (industrie, commerce, institution). Comment instaure-t-on une bonne gestion du tri à l’interne?

      L’important est de bien sensibiliser les employés et de répéter les informations, en plus de mettre des ressources à leur disposition. De nombreux ICI du Québec ont déjà instauré la collecte des matières organiques à l’intérieur de leur établissement. Vous pouvez consulter les différentes fiches explicatives au lien suivant :

Exemples de gestion des matières organiques par des entreprises
 
Comment faire pour que mes clients trient bien leurs matières organiques?

      Il est parfois difficile de faire coopérer la clientèle, particulièrement lorsque celle-ci est en vacances ou qu’elle a d’autres habitudes de tri à la maison. Voici quelques trucs qui peuvent faciliter un bon tri des matières organiques.

      • La plus efficace des choses à faire est de limiter les matières qui ne vont pas au bac brun. Ceci facilite la tâche du tri à la fois pour les clients et pour les employés de l’établissement. Par exemple, au lieu d’offrir le ketchup dans de petits emballages individuels, des bouteilles réutilisables en verre ou en plastique pourraient être déposées à l’avance sur les tables.
      • Afin d’inciter tous les clients à mettre leurs matières organiques au bac brun, il est important de bien identifier par des images claires les matières acceptées. Par exemple, sur le couvercle du bac brun, on pourrait retrouver les images d’une serviette de table et d’un cœur de pomme. De cette manière, les clients n’ont pas à lire pour comprendre le message.
      • Il est également recommandé de mentionner les caractéristiques du produit ou de l’établissement lors de l’achat ou de la communication avec le client (ex. : « Notre produit est compostable, alors que l’emballage est recyclable. »).

    Logo GMR MRC