Municipalité amie des aînés

En 2014, les municipalités de la MRC de Charlevoix ont adopté leur premier plan d’action visant le vieillissement actif et la santé chez les personnes aînées. L’ensemble de ces plans a été regroupé dans la politique Municipalité Amie Des Aînés (MADA) de la MRC (2014-2016). En 2019, un processus de mise à jour a été entrepris. La politique MADA 2020-2030 permettra de poursuivre l’amélioration de la qualité de vie des aînés dans la MRC de Charlevoix.

Pourquoi une démarche MADA ?
La finalité de la démarche MADA est de créer une culture d’inclusion sociale, et ce, peu importe l’âge des individus et leurs capacités. La mise en œuvre des plans d’action MADA vise à soutenir le vieillissement actif et en santé des aînés.

Une municipalité MADA :
(Guide d’accompagnement pour la réalisation de la démarche MADA, 2e édition)

  • Met un frein à l’âgisme ;
  • Sait adapter ses politiques, ses services et ses structures ;
  • Agit de façon globale et intégrée ;
  • Favorise la participation des aînés ;
  • S’appuie sur la concertation et la mobilisation de toute la communauté.

Nous vous invitons à consulter à Politique Municipalité amie des aînés de la MRC de Charlevoix 2020-2030. Elle regroupe toutes les municipalités de notre territoire.

Plan d’action de chaque municipalité:

La MRC de Charlevoix tient à remercier ceux et celles qui ont contribué au développement de la politique MADA 2020-2030, dont les membres du comité MADA: Les différentes municipalités, les comités FADOQ, les Cercles des fermières, le Centre communautaire Pro-Santé, l’Ancrage de l’Isle-aux-Coudres, le Centre des Femmes de Charlevoix, le Club Bon Cœur de Charlevoix, le CIUSSS Capitale-Nationale, l’OMH de Baie-Saint-Paul et l’Agence Vivre chez soi.

Elle remercie également le gouvernement du Québec qui, via son Programme de soutien à la démarche MADA volet 2, supporte la mise en œuvre d’actions dans les municipalités pendant trois ans. Dans la MRC de Charlevoix, le mandat de chargée de projet aux démarches locales MADA a été confié à madame Gabrielle Coulombe.